Biographie de Catherine Belrhiti



12822902322403_med
Catherine Belrhiti a commencé le karaté à 16 ans, au dojo de Sarrebourg, avec Patrice Belrhiti. Elle ne semble pas avoir d'aptitudes particulières pour la discipline, mais elle a un caractère bien trempé et se montre courageuse à l'entraînement. Dès la ceinture bleue, elle se lance dans la compétition kata et remporte les championnats d'Alsace, devant des ceintures marrons et noires. Elle accèdera à la troisième place des championnats de France techniques quelques années plus tard, alors qu'elle pratique la méthode wado-ryu, qui est mal perçue en compétition technique mais qui destine plus à la compétition combat. Bien que son entraîneur ne la pressent pas pour les combats, Catherine décide de s'y lancer et remporte les championnats régionaux. Classée 5e aux championnats de France, elle est sélectionnée aux entraînements de l'équipe de France et commence une carrière sportive remarquable.

Dès son premier championnat du monde, au Caire, en Egypte, elle termine à égalité contre la quadruple championne du monde en plus de 60 kilos, la hollandaise Van Morick. Elle comprend à ce moment là que plus personne ne pourra l'arrêter dans son accession au titre mondial. Pour parfaire sa préparation, elle décide d'aller s'entraîner au Japon, avant chacun de ses championnats du monde. Encadrée par de grands Maîtres japonais, elle affine ses techniques et découvre le surpassement. Elle acquiert également la notion de confiance en soi. Les titres vont se succéder et Catherine restera invaincue pendant quatre ans dans sa catégorie. Elle quitte la scène internationale mais ne s'éloigne pas pour autant du monde fédéral.

Entraîneur de karaté dans son club le soir, professeur certifié d'histoire et géographie dans la journée, elle prend la responsabilité de l'école des cadres en Lorraine pendant deux ans puis y devient responsable des grades. Elue au comité directeur de la Fédération Française de karaté, elle y prend la responsabilité de la commission féminine.
Ayant en projet le développement du karaté féminin, elle propose une nouvelle méthode: le Body-Karaté.Elle est 6 éme DAN , elle a été l'ambassadrice de cette nouvelle discipline pendant 10 ans et sa fille Laurence BELRHITI, a repris le flambeau et forme actuellement les professeurs  au Certificat de Body Karaté à travers toute la France. Laurence BELRHITI est 2e DAN, spécialiste en Katas et 6 fois vainqueur de la Coupe de France de Body Karaté.

Le body karaté

Responsable de la Commission Féminine de la Fédération Française de Karaté en 2000, Catherine s'est adonnée au sein de celle-ci, au développement du karaté féminin et du karaté en général.
Riche de ses expériences d'athlète de haut niveau, de responsable de club, de l'Ecole des Cadres puis des Grades et ,forte du soutien d'une fédération désireuse de dynamiser la pratique féminine, elle a pu mettre sur pied un certain nombre de projets et donner ainsi une existence légitime à la commission.

Constatant la forte croissance du nombre de femmes dans le sport, elle a saisi les enjeux et a cherché à accompagner et à encourager le mouvement pour le karaté féminin. Une enquête à l'échelle nationale lui a permis de lister les aspects qui séduisent les femmes dans le karaté et ceux qui constituent un frein. Elle a développé à travers tout l'hexagone, une nouvelle méthode qui se veut une réponse concrète aux attentes du public féminin et qui a séduit également les hommes: le BODY-KARATE.Sa fille Laurence la remplace aujourd'hui dans les stages et les formations à travers la France.